Sélectionner une page
Miles Gloriosus

Miles Gloriosus

Miles Gloriosus

- Prima Mondiale -

Photo Yvan Teulé

Miles Gloriosus

– En Première Mondiale –

Photo Yvan Teulé(Affiche officielle)

L’École Internationale de Mime Corporel Dramatique de Paris présente Ivan Bacciocchi et Camillo Grassi dans Miles Gloriosus (Le soldat fanfaron) de Plaute (Titus Maccius Plautus né vers 254 av. J.-C.) avec Anna CapellariVenula Cauli,  Jacopo Costantini,  Cosette DuboisMauro Eusti,  Jason Ribes et des élèves de l’ÉCOLE INTERNATIONALE DE MIME CORPOREL DRAMATIQUE de Paris, Masques réalisés par Anna Cappellari, directrice adjointe Natalie Stadelmann (Suisse). Réalisé par Ivan Bacciocchi. Les personnages et les interprètes : Sceledro : Ivan Bacciocchi, Milfidippa : Camillo Grassi, Palestrione : Jacopo Costantini, Periplectomeno : Camillo Grassi, Acroteleuzia : Anna Cappellari, Pirgopolinice : Mauro Eusti, Filocomasia : Veluna Cauli, Pleusicle : Jason Ribes (France), Artrotogo : en cours de définition, Nocchiero (personnage masqué) : Cosette Dubois (Guatemala) chœur : Takahiro Narumi (Japon), Yannick Barnole (France), Juan Fernandez (Chili), Iryna Labetskaïa (Russie), Clotilde Pradere (France), Paola Olarte (Colombie), Anna Cappellari, Veluna Cauli, Jason Ribes (France), Cosette Dubois (Guatemala).

Durée du spectacle : 1 heure et 20 minutes, drame en un acte, “Miles Gloriosus” est la comédie de Plaute, la plus longue qui nous soit parvenue. L’intrigue est riche et variée et tourne autour d’un soldat fanfaron, nommé Pirgopolinice. Le soldat kidnappe, une jeune courtisane nommée Filocomasia amante de Pleusicle et profite de l’absence de ce dernier pour l’amener à Ephèse.

Palestrione, l’esclave rusé de Pleusicle, part sur les traces de Filocomasia. Et après différentes mésaventures, il finit pour retrouver le soldat et parvient à appeler son patron, le jeune Pleusicle, qui est hôte du vieux Periplectomeno, dont la maison est voisine de celle du soldat.

Palestrione élabore un plan pour sauver Filocomasia, faisant croire à Pirgopolinice, que la riche femme de Periplectomeno est éperdument amoureuse de lui. Sa ruse, est telle qu’il arrive à faire croire à l’escave du soldat, Sceledro, qui a vu Filocomasia et Pleusicle s’embrasser, que la femme qu’il a vu n’est pas la concubine du soldat mais sa soeur jumelle. 

Ce jeu de duplicité est un expédiant très utilisé dans la comédie latine, et particulièrement chez Plaute.

Photo Yvan Teulé

Formés à l’art prodigué par l’École Internationale de Mime Corporel Dramatique de Paris, un groupe de dix mimes, de diverses nationalités, accompagnés sur scène par un groupe d’acteurs Italiens, se confrontent dans un classique de la Comédie Latine : “Miles Gloriosus” de Plaute. Ce croisement entre cultures théâtrales de diverse provenances, veut être une proposition originale qui relie les uns et les autres, les mettant en relation à travers leur chorégraphie, jeux de masque et théâtre classique. Le but étant de proposer une lecture originale d’un drame antique classique. A travers une série de « tableaux », le spectateur est transporté dans un combat de rue, l’intimité des jeux de l’amour, il se retrouve dans la vie quotidienne d’une place, et d’un banquet, ou tout à coup plongé dans la poésie absurde d’une maison qui parle. La mise en scène de Ivan Bacciocchi donne une grande place au théâtre visuel faisant ainsi, de la coexistence du Mime et du Théâtre Classique, une vraie réussite.

Note de la direction : Le mime est pas un art narratif, il est fait de présence et d’actions qui veulent évoquer les différents moments d’un développement dramatique, en donnant une lecture évocatrice, poétique et métaphorique. Laissant ainsi, au spectateur, la possibilité de donner vie a son propre monde imaginaire. Notre soldat fanfaron se vente de batailles qu’il n’a jamais combattues et se vante de conquêtes féminines, qu’il n’a jamais faites. Son seul talent est la parole, dont il use pour narrer ses incroyables et fabuleuses aventures. Le transformant ainsi en un héros comique et grotesque par ses inoffensives fanfaronnades. Il nous offre la certitude de rire, nous permettant de fuir, ne serait-ce que pour un soir, l’ennui des problèmes quotidiens. Mais alors, pourquoi tous complotent contre lui ?

Et si sa vanité nous fait tant rire, ne serait-ce pas parce que, elle n’est pas aussi… un peu la notre ? Ivan Bacciocchi

Copyright by Yvan Teulé

Photo Yvan Teulé

Miles Gloriosus

– Prima Mondiale –

Ecole Internationale de Mime Corporel Dramatique di Parigi presenta Ivan Bacciocchi e Camillo Grassi in di Tito Maccio Plauto e con Anna CapellariVenula Cauli,  Jacopo Costantini,  Cosette DuboisMauro Eusti,  Jason Ribes e alcuni degli allievi della ECOLE INTERNATIONALE DE MIME CORPOREL DRAMATIQUE di Parigi Maschere realizzate da Anna Cappellari Aiuto regista Natalie Stadelmann (Svizzera) Regia di Ivan Bacciocchi Personaggi e interpreti: Sceledro: Ivan Bacciocchi Milfidippa: Camillo Grassi Palestrione: Jacopo Costantini Periplectomeno: Camillo Grassi Acroteleuzia: Anna Cappellari Pirgopolinice: Mauro Eusti Filocomasia: Veluna Cauli Pleusicle: Jason Ribes (Francia) Artrotogo: in corso di definizione Nocchiero (personaggio mascherato): Cosette Dubois (Guatemala) Coro: Takahiro Narumi (Giappone), Yannick Barnole (Francia), Juan Fernandez (Cile), Iryna Labetskaïa (Russia), Clotilde Pradere (Francia), Paola Olarte (Colombia), Anna Cappellari, Veluna Cauli, Jason Ribes (Francia), Cosette Dubois (Guatemala) Durata dello spettacolo: 1 ora e 20 minuti, atto unico Trama Il “Miles Gloriosus” è la commedia di Plauto più lunga a noi giunta. La trama è ricca e articolata e ruota intorno a un soldato vanesio e fanfarone, Pirgopolinice. Il soldato rapisce, portandola con sé a Efeso, una giovane cortigiana, Filocomasia, amante di Pleusicle, lontano da Atene in quel momento. Il furbo schiavo del giovane, Palestrione, si mette sulle tracce di Pirgopolinice. Dopo una serie di disavventure, lo schiavo riesce a raggiungere il soldato e a far chiamare il suo padrone. I due sono ospiti del vecchio Periplectomeno, vicino di casa del soldato. Palestrione escogita un piano per salvare Filocomasia, facendo credere a Pirgopolinice che la ricca moglie di Periplectomeno sia innamorata di lui. Ulteriore beffa è quella ordita da Palestrione nei confronti dello schiavo del soldato, Sceledro. Sceledro, infatti, vede Filocomasia e Pleusicle baciarsi, e Palestrione, per evitare che Pirgopolinice lo scopra, fa credere all’altro schiavo che il giovane non sta baciando Filocomasia, ma la sorella gemella. Quello del doppio è un espediente molto utilizzato nelle commedie latine, soprattutto da Plauto. Photo Yvan Teulé

Formati all’arte del Mimo alla Scuola Internazionale di Mimo Corporeo Drammatico di Parigi, un gruppo di dieci mimi, di diversa nazionalità, accompagnati in scena per un gruppo di attori Italiani, si confronteranno con uno dei classici della Commedia Latina: “Miles Gloriosus” di Plauto. Questo incrocio fra culture teatrali di diversa provenienza, vuole essere una proposta originale che vuole mettere in relazione fra di loro coreografia, gioco mascherato e teatro classico. L’intento è quello proporre una lettura originale di un classico della drammaturgia antica. Attraverso una serie di “quadri”, lo spettatore è trasportato, da una rissa di strada, all’intimità del gioco amoroso, per ritrovarsi poi nel quotidiano di una piazza e di un banchetto, fino all’assurda poesia di una casa che parla. La messa in scena di Ivan Bacciocchi lascia ampio spazio al teatro visuale riuscendo così a far coesistere Mimo e Teatro Classico.

Note di regia Il mimo non è un arte narrativa, è fatto di presenze e di azioni che vogliono evocare i diversi momenti di uno sviluppo drammatico, proponendone una lettura evocativa, poetica e metaforica. Allo spettatore viene così lasciata la possibilità di dar vita al suo mondo immaginario. Il nostro soldato fanfarone si fregia di battaglie che non ha mai combattuto e si vanta di conquiste femminili che non ha mai fatto. Il suo solo talento è la parola, che usa per narrare le sue incredibili e favolose avventure. Trasformandosi così in un comico, grottesco e innocuo eroe di fanfaronate. Con lui c’è la certezza di ridere, potendo così sfuggire, anche solo per una sera, alla noia e ai problemi del quotidiano. Ma allora, perché tutti complottano contro di lui? La sua vanità che ci fa tanto ridere non è forse un po’ anche la nostra? Ivan Bacciocchi

Copyright by Yvan Teulé

Le maître du silence…

Le maître du silence…

Le maître du silence…

Peter Shub (au centre) est un mime et un clown de renommée internationale, lauréat du prix du Festival du Cirque de Demain de Paris et du célèbre Festival international de Monte-Carlo.

Fin janvier, cette étoile du mine était dans nos murs, très précisément à l’École Internationale de Mime Corporel Dramatique, située rue Gaston-Lauriau. Il y a animé une masterclass qui a convaincu les élèves, qui l’ont remercié par le geste de son enseignement. Cette école est dirigée par Ivan Bacciocchi, membre du GLAM (Groupe de liaison des arts du mime), dépendant du ministère de la Culture. Elle propose une palette de formations professionnelles autour des « Arts du mime et du geste ». Des ateliers pour amateurs sont accessibles à tous. www.mimecorporel.com

Le Montreuillois N° 28

Jean Reno & Georgia May Jagger à la ‚The Artist‘

Jean Reno & Georgia May Jagger à la ‚The Artist‘

Jean Reno & Georgia May Jagger à la « The Artist »

Da haben die Macher aber ein gutes Gespür bewiesen! Gerade räumte der französische Stummfilm „The Artist“ fünf Oscars ab (Viply berichtete), da präsentiert das Magazin Harper`s Bazaar eine klassische, schwarz-weiße Modestrecke im Stil der 20er, bei der auch „The Artist“-Regisseur und Oscar-Preisträger Michel Hazanavicius mit verantwortlich zeichnete!

Wenn das mal keine schöne Abwechslung ist. Stars im vom Stummfilm inspirierten Foto-Shooting sind der französische Schauspieler Jean Reno („The Da Vinci Code – Sakrileg“) und Model Georgia May Jagger. Er mimt einen Magier, sie seine Muse. Und dann gibt es da noch den „störenden Verehrer“, dargestellt vom weltbekannten Pantomimen Ivan Bacciocchi. Der Zauberer kann seine Flirterei mit Georgia nicht ertragen. Da ist zu viel Eifersucht im Spiel. Wie die Geschichte ausgeht, ist in der Galerie zu sehen!

Nicht unerwähnt bleiben soll die Mode, um die es eigentlich geht. Georgia trägt Kleider aus den neuen Frühling-Sommer-Kollektionen von Ralph Lauren, Gucci, Burberry Prorsum und Alberta Ferretti. „Ich liebe diesen Glamour. Es hat Spaß gemacht, sich mit Diamanten, Federn, Haarbändern, Hüten und Handschuhen zu schmücken“, erklärte sie nach dem Shooting.

Repérage

Repérage

« Qui sont ces drôles d’acteurs pour qui le silence est d’or ? »

 

Émission présenté Katherina Marx et reportage faite par Chloë Audrain pour Miss Luna Films

Mime corporel

Faut-il croire le mime sur Parole ?

Faut-il croire le mime sur Parole ?

Photo Yvan Teulé

Création 2003

Ecrit et mis en scène  par Claire Heggen et Yves Marc
Avec Ivan Bacciocchi

// Grande et petites histoires du mime
Un acteur, conférencier, démonstrateur, illusionniste, fait renaître avec humour et poésie les figures de Livius Andronicus, d’Arlequin, du Pierrot de Jean-Gaspard Debureau et des Enfants du Paradis, de Charlot ou encore de Bip de Marcel Marceau. Pour un instant, il convoque la statuaire mobile d’Etienne Decroux, l’acteur total de Jean-Louis Barrault, le clown ou le bouffon de Jacques Lecoq.

Pris au piège du titre, Ivan Bacciocchi va tenter de relever le défi. Muni d’une valise insolite, il va, par sa verve, faire revivre vingt-cinq siècles d’histoire du mime et du théâtre.

Pour une conférence sur l’histoire du mime de l’Antiquité à nos jours, il fallait un conférencier, ou plutôt un conteur, capable de raconter de manière ludique et passionnée la grande et les petites histoires du mime.
Il fallait un mime rompu aux difficiles techniques de la Commedia dell’arte, de la pantomime et de celle particulièrement rigoureuse d’Étienne Decroux. Il fallait un acteur capable d’imiter les grands du cinéma muet, de se glisser dans les codes du clown ou du masque. Nous avons trouvé Ivan Bacciocchi, mime, acteur, improvisateur, professeur.

À vous bientôt d’en découvrir le talent aux multiples facettes…

650f5ce7c53fef87d29bad42d494fe8eNNNNNNNNNNNNNNNN